C’EST SAVOIR BIEN S’ENTOURER


Les valeurs d’une agence de design reflètent en tout sa méthode de travail :

Sa façon d’établir une relation de travail avec ses clients et partenaires, sa sensibilité créative, sa rigueur dans la gestion du projet à chacune de ses étapes. Le résultat du projet en est totalement dépendant.

Chez Maëlann ces valeurs sont centrales dans mon approche du design et se déclinent selon 3 grands principes qui nous tiennent à cœur :

  • une approche conviviale
  • une créativité audacieuse
  • une méthode pragmatique

Voici pourquoi je me lève chaque matin :

POUR UNE APPROCHE HUMAINE DU DESIGN ET DU COMMERCE

  • Vers un retour aux sources de la marque

Chaque entreprise, chaque commerce est emprunt des valeurs de son fondateur, des équipes qui y travaillent. Elle est toujours motivée par la passion d’un métier, d’un savoir faire, d’une pratique.

J’aime ces marques et ces entreprises qui ont su déployer une énergie incroyable pour aller au bout de leurs objectifs pour proposer un produit ou service innovant. L’image de leur entreprise est étroitement liée à leur personnalité, à ce qu’ils ont su injecter par leur façon de créer un produit, de manager leurs équipes, de communiquer avec leurs clients, d’essuyer des échecs aussi.

Je m’appuie sur cet ADN de marque pour affiner l’image à communiquer au public, pour être le plus juste possible dans les prises de parole: graphiques, d’espace ou événementielles.

Avec le temps et les plans de communication successifs, avec l’influence des méthodes de la concurrence aussi, les marques perdent bien souvent de vue les valeurs qui sont à l’origine de leur projet : leur ADN de marque.

Ma mission est de retrouver ce caractère unique, d’en dégager l’histoire qui inspirera à leurs clients confiance, plaisir, identification et différenciation. Les valeurs de la marque ainsi dégagées doivent devenir une évidence pour le consommateur. Comme s’il avait toujours connu la marque de cette façon.

Revenir aux fondamentaux de la marque correspond à un nouveau départ pour l’entreprise. Cela permet d’ancrer les valeurs stratégiques de l’entreprise à leur point d’origine pour être sûr de graviter autour dans tous les plans de communication.

  • Faire primer l’authenticité et le respect du client

C’est selon moi de cette envie de partager avec les clients sa passion, son univers que les marques peuvent réellement émerger dans un environnement concurrentiel très fort. L’authenticité d’une marque est son plus fort atout pour se différencier et s’assurer la sympathie et donc la fidélité de ses clients. Le consommateur étant de plus en plus averti et suspicieux des méthodes de ventes qui visent à l’attirer, il est aussi de plus en plus sensible à la sincérité d’un discours et des valeurs. Établir une relation de confiance avec sa clientèle est certainement un des challenges les plus difficiles à relever dans le commerce à venir. Elle ne peut être efficace que dans le respect profond des ses clients qui attendent de la qualité et du plaisir dans leur achat. Cela passe par le soin apporté à la sélection et la fabrication des produits bien sûr, mais aussi à l’expérience d’achat en magasin, au service, à la qualification des vendeurs (ce qui a bien souvent été oublié ces dernières années au profit des boutiques de e-commerce aux services et conseils tout aussi attractifs), et plus récemment à l’éthique de la marque que cela soit dans sa gestion humaine ou des ressources naturelles.

Les consommateurs aiment entrer en relation avec les marques qu’ils aiment. Cela ne peut être vrai que si celles-ci leur renvoient une image d’eux mêmes qualitative et respectueuse du monde dans lequel ils vivent. On achète comme on est ou plutôt comme on désirerait être. Cela peut sembler un pari osé et même à l’encontre des règles de publicité et du marketing qui ont longtemps plaqué des stratégies sur les marques en fonction des opportunités de marché et des modes. Et pourtant les marques qui feront le pari d’un discours vrai et d’un respect profond de leurs clients s’assureront certainement un avenir pérenne et prospère.

  • Fédérer les équipes

Pour cela ma méthode s’appuie sur l’écoute et l’échange avec les membres de l’entreprise, qu’ils soient dirigeants, responsables marketing mais aussi vendeurs ou responsables magasin. Ce sont tous les membres d’une entreprise qui lui donnent sa personnalité et qui permettent en croisant les points de vue d’avoir une vision d’ensemble des aspects stratégiques et pratiques du projet.

C’est aussi une façon d’impliquer les équipes dans le projet et d’assurer une meilleure adhésion de ce qui peut-être une nouveauté, un bouleversement dans leur travail quotidien. Faire en sorte que tous investissent le projet est ainsi une excellente façon d’inscrire un changement positif et motivant pour tous.

La bonne réussite d’un projet passe aussi par une communication fluide avec les équipes en charge de la fabrication du point de vente. C’est selon moi dès le début du projet qu’il faut investir les agenceurs pour maîtriser les contraintes techniques à venir et le coût de production. En les impliquant ainsi dès l’origine du projet, on est mieux à même de comprendre les contraintes et délais que seuls eux peuvent anticiper. C’est aussi un bon moyen de motiver leurs équipes en charge du dossier à se dépasser pour trouver les solutions innovantes qui répondront au cahier des charges.

Ma mission est donc d’organiser, centraliser et fédérer toutes les énergies autour du projet pour développer ensemble le projet juste, enthousiasmant qui fera la fierté de tous ses acteurs.

POUR BOOSTER LA CRÉATIVITÉ

  • De l’audace dans le concept !

La création ou le relifting d’une charte graphique ou d’un espace commercial sont étroitement liés à la stratégie établie en amont. Ils ne peuvent s’en affranchir au risque d’être vide de sens et donc peu compréhensible du consommateur.
Un concept est avant tout l’histoire que l’on cherche à raconter, l’expérience client que la marque souhaite faire vivre à toute personne croisant son chemin de communication. L’ensemble doit évoquer au client un univers fort dans lequel il se sentira à l’aise, bien accueilli et valorisé dans ses achats. Il doit pouvoir déambuler intuitivement dans cet univers et y dénicher à la fois le produit qu’il est venu chercher mais aussi l’achat d’impulsion qu’il n’avait pas anticipé.

Au-delà de cet univers qui véhiculera une image cohérente de la marque, un concept est aussi l’occasion de réinventer les techniques de vente en s’appuyant sur les éléments de design innovants, en créant de nouvelles fonctionnalités qui feront la différence. L’idée est d’ajouter une dimension conviviale et de service dans le circuit de vente.
Ma mission est donc aussi d’envisager le point de vente sous un autre angle et d’aller plus loin que les codes traditionnels d’un métier pour donner une avance concurrentielle certaine à la marque. En effet, ces nouveaux points d’attractivité dans le commerce ont un double avantage : celui de développer une image de marque fiable, serviable, qualifiée mais aussi de donner aux vendeurs un véritable outil de vente qui favorisera le contact avec les clients et leur crédibilité.
Qu’il s’agisse d’un atelier de démonstration, d’un salon de conseil, d’un espace boutique de produits associés dans un commerce habitué à la vente de services, ce sont selon moi de formidables occasions d’apporter à un magasin du trafic, de l’événement et d’entrer en contact avec la clientèle.

  • Du style.

Un univers de marque réussi est aussi celui d’une boutique ou l’on entre sans avoir de besoin particulier mais ou l’ambiance est telle que l’on s’y sent bien, valorisé, en accord avec soi même. La marque crée alors une certaine proximité avec ses clients. Pour cela j’aime apporter aux commerces une ambiance chaleureuse qui véhiculera toute la passion du commerce de la marque et la compréhension des attentes du client. Cela passe aussi par un certain souci du détail qui est pour moi un vecteur de qualité. Quelque soit le niveau de prix des produits ou services vendus, la qualité d’un dessin de meuble, le choix judicieux d’une couleur et matière, d’un éclairage doit transmettre toutes l’image de la qualité et du soin apporté au produit.

  • Le sens du détail

J’ai toujours été sensible aux belles choses, à celles qui témoignent d’un savoir-faire, d’une exigence du dessin, de la qualité de ses matières. Il en est de même des lieux qui ont été développés avec soin et goût. Cela m’a certainement amenée à choisir ce métier et à travailler de façon répétée pour des grandes marques de luxe. De ces expériences, j’ai pu en retirer un certain sens du perfectionnisme et aussi une approche des techniques de vente les plus perfectionnées qui ont fait leurs preuves. En effet, les marques de luxe ont parfaitement compris le potentiel du design et ont su en tirer tous les profits. Aujourd’hui, tout en continuant mes collaborations avec ces grandes marques de luxe, je mets cette exigence méthodologique et créative au service de chaque projet sur lequel je suis amenée à travailler.

POUR UNE MÉTHODE PRAGMATIQUE

  • Faisabilité du concept

Le concept créatif et la fabrication sont deux étapes qui souvent s’affrontent lorsque l’organisation du projet passe par des étapes successives : création puis fabrication. Il n’est pas rare que les contraintes techniques ou de coûts difficiles à anticiper pour le designer amènent la réalisation finale à être très en dessous du projet dessiné. C’est souvent pour cette raison que les agences de design se positionnent, soit sur un parti pris stratégique et créatif, soit pragmatique et technique. Je pense qu’en instaurant une bonne communication avec les fournisseurs et fabricants dès l’origine du projet, on a la possibilité de décupler les chances de réussite et de satisfaction des clients. Pour cela, le choix de prestataires de confiance est essentiel et leur proximité géographique simplifie grandement les échanges. Il s’agit de monter une équipe de travail qui suivra le projet de la création à la fabrication et qui réunira la marque, l’agence de design et les fabricants autour d’un objectif commun.

  • Durabilité du concept

La pression actuelle de renouvellement de concept de boutique est en constante accélération pour séduire continuellement les clients. De 5 à 7 ans, la durée de renouvellement d’une boutique pousse les marques à investir toujours plus souvent. Cela ne leur permet plus de faire le choix de la qualité des matériaux et du niveau de détail qui fera la différence, faute de budget approprié. C’est par ailleurs un gâchis terrible de matières qui sont rarement recyclables à une époque où les ressources viennent à se raréfier. Et pourtant, comme l’eut dit Mlle Chanel «  la mode passe, le style reste » ! On peut aujourd’hui faire le choix de la qualité et de la durabilité d’un concept en l’inscrivant dans son époque sans pour autant qu’il devienne obsolète en quelques années. L’actualité et la nouveauté attendues par les consommateurs peuvent être apportées de bien d’autres façons créatives : customisation régulière des mobiliers, changement de l’organisation du magasin, supports graphiques évolutifs, modification de l’ambiance lumineuse… L’idée étant de travailler la charte magasin de façon à faire durer les éléments structurels : coque (murs, sols et plafonds) et mobiliers, et à pouvoir faire évoluer leur style, leur communication, l’ambiance du point de vente.
Parler de durabilité d’un concept c’est aussi privilégier le travail de repositionnement d’une marque à partir du matériel existant lorsque cela est possible. Customiser un point de vente pour en faire un lieu neuf de sens et de style permet ainsi à moindre coût de relancer l’attractivité d’un point de vente.

  • Analyse et cohérence du point de vente

J’ai toujours eu plaisir à travailler sur des sujets complexes qui nécessitent une organisation rigoureuse mais aussi créative. C’est certainement ce challenge perpétuel qu’est le retail design qui m’a toujours enthousiasmée dans ce métier. Qu’il s’agisse de la précision d’une analyse stratégique, de la cohérence d’un concept créatif, de la sensibilité de l’univers à développer, du détail du merchandising ou des ILV/PLV (Informations sur Lieu de Vente et Publicité sur Lieu de Vente), de l’innovation de nouveaux outils de vente, de la maitrise technique des contraintes de fabrication, l’architecture commerciale est un formidable terrain de jeu et nécessite un grand travail de cohérence globale et une exigence dans le détail.

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS